Philippe Pouletty : « La France est le meilleur pays en Europe pour créer des start-up pour la biote - YouTube

Philippe Pouletty : « La France est le meilleur pays en Europe pour créer des start-up pour la biote - YouTube

Recherches soutenues via le fonds d'investissement Truffle Capital

Inscrit au NYSE (New York Stock Exchange), le laboratoire Altimmune se focalise sur la mise au point d’adjuvants immunologiques dédiés aux médicaments contre les infections et aux vaccins. L'entreprise se joint au fonds de capital-risque administré par Philippe Pouletty (Youtube) courant 2007 et se retrouve ensuite assimilée par Pharmathène US. Truffle Capital a entre autres mis en place Neovacs courant 2003 afin d'élaborer des solutions pour soigner les syndromes en rapport avec l'auto-immunité. Grâce à son côté prometteur, l'établissement se retrouve coté en bourse courant 2010. Le fonds de capital-risque Truffle Capital s'engage dans les études sur les cancers du sein et de la thyroïde depuis 2005 à travers l'entreprise Théraclion. Le laboratoire produit et distribue de nouveaux genres de traitement par ultrason. De 2009 à 2010, Philippe Pouletty est gérant par intérim de Theradiag. Accompagnée par Truffle Capital depuis 2003, la startup spécialisée en diagnostic est entrée en bourse en 2012.

Les différentes actions du médecin depuis son entrée dans son domaine d'expertise

Dès 1999, le futur administrateur de Truffle Capital a initié diverses réformes soutenant les percées technologiques, dont la mise en place du statut de jeune entreprise innovante (JEI) et l’évolution de la fiscalité pour simplifier le financement de la recherche. Tout au long des années, Truffle Capital a subventionné une soixantaine de laboratoires novateurs dans l'univers de la recherche. L'investisseur a notamment permis de fournir plus d’un millier d’emplois. Truffle Capital investit le plus souvent sur des idées prometteuses menées par des passionnés et des scientifiques expérimentés. Le Dr Philippe Pouletty a de ce fait eu les moyens d'encourager de nombreuses percées dans le monde de la recherche via l'enseigne.

France Biotech comprend plus de 150 établissements spécialisés en biotechnologie et implantés sur tout le territoire français. L’organisme donne entre autres les moyens d'améliorer le dialogue entre les chercheurs et les hommes d'affaires. Philippe Pouletty se trouve être inscrit à la SFI (société française d’immunologie) depuis 1982. L'ancien interne a par ailleurs intégré la Stanford University Invention Hall of Fame en raison de ses inventions en biologie moléculaire brevetées de 1986 à 1988. Auprès de l’association européenne des professionnels de la biotechnologie, l’ancien interne a les moyens de soutenir nettement plus les jeunes entreprises visionnaires. L'administrateur de Truffle Capital a de ce fait accepté les fonctions de vice-président d’Europabio entre 2005 et 2009. En raison de sa passion non négligeable pour ce domaine, Philippe Pouletty a été désigné président de France Biotech pour quatre mandats d'affilée entre 2001 et 2009. Cette organisation réunit les entrepreneurs français spécialisés dans la biotechnologie.

L'entreprise Carmat se retrouve introduite en bourse à partir de 2010 en raison du talent d’entrepreneur du Dr Philippe Pouletty. Le chercheur a également marqué les esprits à travers les résultats de cet établissement en matière de cœurs artificiels. À travers les enseignes Deinobiotics et Biokinesis, Truffle Capital contribue à l'élaboration de nouveaux antibiotiques et de contre le cancer. Connaissant les défis du secteur, le médecin finance ces centres de recherches prometteurs. Instituée en 2014, la compagnie Diaccurate s’applique à élaborer une nouvelle catégorie de médicaments pour soigner la population atteinte du SIDA. Cette compagnie de biotechnologie s'avère née d'un partenariat entre l’Institut Pasteur et la société de placement présidée par Philippe Pouletty. De temps en temps, Truffle Capital associe diverses enseignes de son portefeuille pour pouvoir dynamiser le développement de ses nombreux concepts. Abivax a entre autres assimilé Wittycell ainsi que Splicos pour pouvoir simplifier le développement de vaccins et d’immunomodulateurs.

Cursus scolaire et premiers pas dans l'univers de la recherche scientifique

Philippe Pouletty a pu grandement enrichir son expertise en matière d'immunologie au sein de l’hôpital Saint-Louis. Il a par ailleurs bénéficié d'une bourse de l’INSERM destinée à cette branche durant son internat. Courant 1985, le futur homme d'affaires obtient son doctorat d’État en médecine de l’université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC) avec les félicitations du jury. L’ancien interne se révèle ensuite admis à Stanford en 1986. Philippe Pouletty fini sa formation à l’UPMC (université Paris VI) en 1981. Le futur homme d'affaires a pu commencer son cursus en médecine sitôt son baccalauréat série C en poche.

Encouragé par de nombreux brevets inscrits à son nom, Philippe Pouletty a institué SangSat Inc. courant 1988. Cet établissement est spécialisé dans la greffe d’organes et se retrouve listé au Nasdaq dès 1993. Renommée Conjuchem Inc., RedCell Inc. est cotée en bourse au Canada courant 2000. Le chercheur a constitué cet établissement se concentrant sur la biotechnologie en utilisant des brevets personnels. En parallèle avec la cotation en bourse de SangSat, le businessman finance l'enseigne experte en biotechnologie RedCell Inc. (actuellement appelée Conjuchem Inc.) entreprenant des études relatives à l’effet combiné de médicaments sur les hématies et l’albumine. Courant 1995, Philippe Pouletty a contribué à créer DrugAbuse Sciences Inc. pendant son séjour productif au sein de la Silicon Valley. La compagnie s'attelle à concevoir de nouveaux produits pour combattre la dépendance aux narcotiques et à l'alcool.

Nos articles